Conseils nutritionnelsSanté

5 conseils pour éviter de tomber malade en hiver

comment éviter de tomber malade en hiver ? synergie alimentaire

On y arrive doucement mais sûrement. L’hiver approche et c’est peut-être l’appréhension pour certain(e)s de tomber malade à cause du froid. Alors aujourd’hui je vais vous donner les 5 conseils les plus efficaces pour éviter que vous ne tombiez malade durant l’hiver.

Tout d’abord, sachez que ce ne sont pas les températures froides qui vous rendent malade !  Bien entendu, il va de soi que se couvrir un minimum lorsque l’on sort est nécessaire mais le froid n’est pas la première cause d’un rhume ou d’une grippe. Au contraire, plusieurs études ont montré que le froid améliore notre système immunitaire ! (ex: traitement à froid tels que les bains d’eau glacée ou autre exposition à l’eau froide).

De plus, il n’y a pas plus de germes et de virus du rhume et de la grippe en hiver ! Au contraire, certaines études ont indiqué que c’est durant l’été, qu’il pourrait y avoir un nombre légèrement plus grand de virus du rhume et de la grippe… Cela étant due à des conditions plus favorables pour leur survie en surface.

Alors pourquoi plus de gens tombent-ils malades en hiver ?

Cela est en fait dû au manque de soleil et plus précisément à une diminution de l’intensité des rayons solaires… Les rayons du soleil sont, en général, trop faibles en hiver. Et si les gens tombent malades durant cette saison, c’est principalement dû à une réduction drastique de la production de vitamine D dans leur corps, qui est directement responsable de la force de leur système immunitaire.

Tout est dû en fait à l’intensité des rayons solaires, et la quantité de vitamine D que votre corps produit avec les rayons UVB (longueur d’onde située entre 290 et 313 nm environ) sur la peau !

La plupart des gens ne réalisent pas à quel point la lumière du soleil et la vitamine D sont importants pour certaines fonctions du corps, y compris le système immunitaire et la production d’hormones mais aussi pour certains équilibres.

Notez ce point : en hiver, dans l’hémisphère nord (Canada, États-Unis, Europe, etc) les rhumes ou grippes augmentent, alors qu’en même temps, lorsque c’est l’été dans l’hémisphère sud (Amérique du Sud, Australie, Nouvelle-Zélande, etc), ces maladies diminuent. Puis, lorsque c’est l’été dans l’hémisphère nord, la plupart des maladies disparaissent, alors qu’en hiver dans l’hémisphère sud, les rhumes, grippes et autres maladies apparaissent.

Alors, comment procéder pour vous prémunir de l’apparition d’un rhume, d’une grippe ou d’une autre maladie en hiver ?

Voici les 5 conseils les plus efficaces :

1. Pensez vitamine D naturelle (pas sous forme de pilules ou d’aliments “enrichis”)

C’est le conseil le plus important !

Exposez vous au soleil dès que vous le pouvez 

Le soleil est la meilleure source naturelle de vitamine D, et conduit à au renforcement de votre système immunitaire (car votre corps peut produire naturellement de la vitamine D avec une exposition solaire modérée). Contrairement à ce que l’on pense, une exposition modérée n’est pas cancérigène bien au contraire. Attention donc de ne pas « griller au soleil… » aux heures où le soleil est le plus fort. Mais plutôt se procurer une quantité modérée de soleil sur de grandes parties de votre corps (visage sans lunettes de soleil, mains, avants-bras et bras entiers si le temps le permet) pendant environ 15-30 minutes par jour sans protection solaire (les protections solaires, en plus d’êtres chimiques, bloquent les rayons UVB qui stimulent directement l’augmentation de la vitamine D dans votre corps). Tout le monde est différent en fonction de sa couleur de peau… les teintes de peaux très pâles ne peuvent avoir besoin que de 10 minutes ou plus en plein soleil au milieu de la journée pour obtenir suffisamment de vitamine D avant d’endommager la peau. Les teintes de peaux plus sombres par contre peuvent avoir besoin d‘un temps légèrement plus long (parfois 30-40 minutes) au soleil pour produire suffisamment de vitamine D. Pour protéger votre peau, il est essentiel de prendre suffisamment de soleil sans écran solaire, mais aussi sans vous brûler !

Privilégiez les meilleures sources alimentaires naturelles de vitamine D 

Ce sont les jaunes d’oeufs, les poissons gras et foies de poissons, les abats, et les champignons.

Prendre une petite dose d’huile de foie de morue par jour pendant les mois d’hiver, est aussi une bonne solution. Assurez-vous de ne prendre que de petites doses d’huile de foie de morue (suffisant pour 50% à 100% DV de vitamine D), que de fortes doses qui peuvent vous donner une surdose en vitamine A. Notez aussi que le lait enrichi en vitamine D2 n’est pas une bonne source.

Et les compléments dans tout ça ?

N’hésitez pas à demander à votre médecin d’effectuer une prise de sang occasionnelle pour vérifier votre taux de vitamine D. L’idéal est de choisir de la vitamine D3 qui est la forme synthétisée par l’organisme. Attention aussi aux personnes atteintes de sarcoïdose, d’hyperparathyroïdie, de tuberculose ou de lymphomes. Elles doivent utiliser la vitamine D sous surveillance médicale stricte.

Astuce vitamine D

Vous retrouverez dans mon ebook « Guide de synergie alimentaire » avec quoi vous pouvez associer la vitamine D afin de fortement augmenter son assimilation dans l’organisme.

2. Mangez de l’ail pour renforcer votre système immunitaire

L’ail est formidablement bon et efficace pour la santé et le renforcement du système immunitaire ! L’idéal est d’utiliser de l’ail frais au quotidien dans vos plats : râpé dans vos salades, en gousse dans vos plats cuisinés etc. Vous pouvez aussi vous préparer des gousses d’ail confites. C’est excellent à manger en apéro ou à tout moment de la journée. Et, contrairement à l’ail frais, cela ne vous donnera pas une mauvaise haleine.

3. Misez sur les antioxydants

Les antioxydants sont importants pour la santé globale ainsi que le soutien du système immunitaire. Ils aideront aussi à protéger votre peau des rayons du soleil. Pour cette raison, assurez vous de bien mettre la dose sur les aliments riches en antioxydants.

Voici quelques exemples d’aliments riches en antioxydants:

– Fruits (les petits fruits sont les plus antioxydants): baies et fruits rouges (mûres, framboises, fraises, myrtilles, groseilles) et pruneaux. Mais aussi mangue, mangoustan, pomme.

– Légumes: ail, oignon, betterave, artichaut, asperge, brocoli, chou rouge, poivron rouge, pommes de terre (surtout celles dont la chair est colorée).

– Légumineuses: haricots blancs, pinto, rognon.

– Epices et herbes : curcuma, clou de girofle, piment de cayenne, cannelle, cumin,romarin, gingembre, thym.

–  Autres : thé, chocolat, graines de lin, vin rouge.

4. Faites de l’exercice léger mais pas intense

Lorsque vous sentez que vous allez tomber malade, une séance d’entraînement intense n’est pas une bonne idée. Cela demande beaucoup de récupération à votre organisme et c’est à ce moment que votre corps a besoin de toutes ses capacités pour essayer de lutter contre les maladies venant de l’extérieur. Au contraire, une petite séance de faible intensité comme aller marcher ou se promener peut faire du bien. Vous activez votre circulation sanguine ce qui aide à combattre la maladie.

5. Buvez beaucoup

Boire aide à éliminer les toxines de l’organisme. Dû à ses propriétés, boire du thé en hiver est un bon moyen de renforcer son organisme. Vous pouvez, selon vos goûts, le mélanger  à du citron frais, des baies, un peu de clou de girofle, de la cannelle ou n’importe quelle épice qui vous aimez. Cela vous permet de renforcer les effets bénéfiques du thé. Par exemple, un succulent thé avec du gingembre frais, du citron frais et un peu de miel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.