Conseils nutritionnelsSanté

Café en capsules, attention !

attention au café en capsules - synergie alimentaire

Depuis la révolution Nespresso le marché du café en capsule à explosé. De plus en plus de personnes se sont équipées de machines à café spécifiques. Une simple capsule à insérer dedans et hop, c’est un succulent café qui sort tout chaud pour avoir sa petite dose de drogue noire.

Cependant, les méthodes de fabrication des capsules et les composés que l’on y retrouve à l’intérieur présentent quelques inconvénients pour la santé.

Du furane dans les capsules

Le furane est un composé volatil organique incolore utilisé dans certains secteurs de la fabrication de substances chimiques ou dans certains aliments traités à la chaleur. Il est l’homologue de l’acrylamide, une molécule qui se forme dans les aliments frits et grillés et qui est cancérigène. 

En raison d’indications de toxicité hépatique et notamment d’apparitions de cancers chez des animaux de laboratoires exposés au furane par voie alimentaire, il convient de s’interroger sur son degré de nocivité pour l’homme.

Des chercheurs de l’université de Barcelone ont analysé la concentration en furane sur 5 types de cafés : machine à filtre (café normal et déca), café soluble instantané, au percolateur et en capsule. Résultats : le café en capsule bat tous les records avec une concentration de 117 à 244 nanogrammes de furane par millilitres de café. Etant donné que les capsules sont fermées, le furane qui est très volatil ne peut pas s’échapper. De plus, la haute pression d’eau exercée par la machine sur la capsule mène directement à l’extraction du furane dans le café.

Aluminium, vernis, peinture et plastifiant

Analysez une capsule et vous verrez que certains modèles contiennent tous ou presque de l’aluminium, des vernis et du plastique. Il convient de s’interroger sur l’effet du conditionnement et de la chaleur qui feraient pénétrer ces substances toxiques dans le café. Si les études ne sont pas encore unanimes sur le sujet, il convient toutefois de rester prudent. En tout cas, de l’aluminium en contact avec du café, ça ne sent pas bon…

Les solutions

– Arrêter de consommer du café en capsules. Même si, d’après les chercheurs, les concentrations en furane semblent minimes pour l’homme dans une capsule (il faudrait boire 20 cafés par jour), je persiste à croire qu’il vaut mieux éviter au maximum d’ingérer des produits nocifs. Si seulement on en trouvait uniquement dans la café, ça irait mais ce n’est pas le cas. Notre environnement moderne est un concentré de perturbateurs endocriniens ou d’additifs en tout genre. Alors si vous faites l’addition, on est vite dans le rouge… ! De plus, la chanson est toujours la même. Au début, on n’a aucune manifestation visible sur l’organisme mais avec le temps, les problèmes de santé explosent…  Enfin, vous ferez vite des économies. Regardez et comparez le prix au kg du café des capsules Nespresso à celui d’un café de qualité pour machine traditionnelle. Les capsules Nespresso coûtent trois à six fois plus cher que le prix d’un kg d’un bon café en grain !

– Si vous persistez à utiliser des capsules, laisser reposer le café à l’air libre pour qu’un peu de furane se volatilise semble être le système D. Vous pouvez aussi vous procurer des capsules dont le couvercle n’est pas en aluminium. Quelques sous-marques au label écolo proposent des capsules recyclables et sans aluminium.

Le café noir sans sucre à dose modérée (2 à 3 tasses par jour) est une excellente boisson pour la santé dont il ne faut pas vous priver. Faites donc les bons choix !

11 réflexions au sujet de « Café en capsules, attention ! »

  1. Moi, je voudrais savoir comment sont fabriquées ces fameuses capsules et ce qu’il y a dedans. en effet dans un café au percolateur on voit la dose de café qui est assez conséquente avec généralement une cuillérée dose par tasse. Je m’étonne de voir les capsules si petites : est-ce qu’elles contiennent du liquide et lequel ou du café moulu tassé ?

  2. Bonjour. Le furane est présent dans le café en général (préparation en cafetière, café instantané etc.) mais c’est dans les capsules que l’on en trouve le plus. Cela est dû au fait que la capsule ne peut pas laisser s’échapper le furane. Je n’ai pas encore lu d’explications sur les différentes sortes de capsules mais le fait que les capsules agissent en vase clos laisse supposer que le problème reste le même quelque soit le type de contenant. L’astuce consiste à laisser reposer un peu le café à l’air libre pour que le furane se volatilise. Apparemment les taux ne sont pas méchants et largement acceptable pour l’organisme. Toutefois, il faut rester prudent et penser que c’est un élément “toxique” en plus qui s’ajoute à l’organisme avec tout le reste ce qui n’arrange pas les choses…

  3. Le problème du furane est-il lié au type de capsules? Le problème est-il identique pour des capsules en alu ou en plastiques? Le problème se retrouve-t-il aussi pour des capsules qu’on peut recharger et réutiliser?

  4. Tout ceci ne dit absolument rien d’autre que des” peut-être”, et des suppositions…pour faire un choix éclairé, ça prend des articles scientifiques sérieux qui exposent clairement les effets des dosettes en aluminium, ce qui n’est pas le cas. Comment donc choisir ?

  5. Bonjour,

    J’avoue ne pas avoir vérifié s’il y avait eu des changements depuis la publication de cet article. Il faudra que je me renseigne. En tout cas, il y a 3-4 mois de cela, j’ai discuté avec une personne qui travaillait chez le leader des capsules de café et m’avait dit qu’il ne fallait mieux pas savoir ce qu’il y a avait dedans…

  6. Bonjour,

    Je souhaite rebondir sur votre article. Tout d’abord je vous en remercie. Ma question est assez simple : Y-a-t-il du nouveau concernant les études sur les capsules cafés ? Avons-nous de nouvelles preuves sur leur nocivité ou pas ?
    Merci

  7. Question éternelle… Si seulement il n’y avait que ces produits. Peu de vraies lois sont appliquées dans le milieu de l’industrie agroalimentaire. Seules les affaires de gros sous comptent…

  8. Compte tenu de la nocivité de ces produits, pourquoi les fabriquent-on encore ?????????Interdire la fabrication serait bénéfique
    pour tout le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.