Alimentation et sommeil: l’impact de l’alcool sur le sommeil

Le sommeil constitue un besoin physiologique : il est déterminant pour notre bien-être au quotidien, ainsi que pour notre santé. Un sommeil dit « réparateur » permet de régénérer à la fois le corps et l’esprit. Or, de multiples facteurs peuvent nuire à la qualité du sommeil, et notamment l’hygiène de vie. Si l’alcool a la réputation d’endormir, ses effets sur le sommeil sont en réalité dévastateurs.

L’alcool aide-t-il réellement à dormir ?

C’est une idée qui reste fermement ancrée : l’alcool aiderait à se calmer et à s’endormir. Il est vrai qu’après avoir consommé de l’alcool, il est courant de sombrer dans un profond sommeil… mais c’est une illusion ! La réalité, bien sûr, est plus complexe.

La principale cause d’insomnie est le stress, qui agit sur le système nerveux autonome. En cas d’alerte, le système sympathique s’active afin que le corps soit prêt à réagir. Une fois cette alerte passée, le système parasympathique entre en action afin que l’organisme ralentisse ses fonctions vitales pour retrouver son état de base. Cela est possible grâce au nerf vague, qui agit comme un « ralentisseur ». Or en cas d’anxiété excessive, le fonctionnement du système nerveux autonome est bouleversé, et il devient très difficile de s’apaiser et de trouver le sommeil.

L’alcool a un effet direct sur le système nerveux autonome : il donne ainsi l’impression d’agir comme un calmant, et favorise la somnolence, voire l’endormissement. Mais il cause de nombreux réveils, qui surviennent généralement en seconde partie de nuit.

Comment l’alcool impacte-t-il le sommeil ?

Au cours d’une nuit normale, un adulte enchaine 4 à 6 cycles de sommeil, chacun étant composé de différentes phases :

·         Le sommeil lent léger ;

·         Le sommeil lent profond ;

·         Le sommeil paradoxal.

C’est ce que l’on nomme l’architecture du sommeil.

Le sommeil lent profond est considéré comme le plus réparateur, car durant cette phase, le corps et le cerveau sont au repos. Durant la phase de sommeil paradoxal, le cerveau s’active davantage, et c’est la raison pour laquelle nous rêvons : il collecte les informations acquises durant la journée, et les trie.

La consommation d’alcool modifie l’architecture du sommeil. Elle entraîne une diminution du temps de sommeil paradoxal. Cela se traduit par des difficultés de concentration et des défaillances de la mémoire.

L’alcool et les troubles du sommeil

En dépit de son effet « assomoir », l’alcool exacerbe l’insomnie puisqu’il modifie l’architecture du sommeil et provoque des réveils multiples – avec, souvent, une impossibilité de se rendormir. La journée est marquée par des somnolences diurnes, une baisse de la vigilance et une aggravation des risques d’accident.

Par ailleurs, l’organisme fonctionne selon le rythme circadien – l’alternance d’une période d’éveil et de repos sur un rythme d’environ 24 heures. Pour cela, il doit sécréter plusieurs hormones, la plus connue étant la mélatonine, « l’hormone du sommeil ». Or, en perturbant l’architecture du sommeil, l’alcool perturbe aussi la sécrétion d’hormones et cela peut contribuer à aggraver rapidement les problèmes d’insomnie.

La consommation d’alcool entraîne un relâchement des muscles des voies respiratoires : l’air a donc davantage de difficultés à circuler, plus particulièrement lors des inspirations. C’est la raison pour laquelle il est fréquent de ronfler après avoir consommé de l’alcool. Si le fait de ronfler n’est pas grave en soi, cela nuit considérablement à la qualité du sommeil de la personne qui ronfle… comme de celle qui partage son lit !

Ce relâchement musculaire provoqué par l’alcool peut par ailleurs avoir de graves conséquences pour les personnes atteintes d’apnée du sommeil. Cette pathologie provoque des pauses respiratoires pouvant durer jusqu’à 30 secondes. La consommation d’alcool aggrave considérablement le nombre et la durée de ces pauses respiratoires, mais elle réduit aussi la capacité du cerveau à déceler le manque d’oxygène et à se réveiller.

 En savoir plus sur la thématique du sommeil : https://www.bleucalin.com/blog/

Sources :

·         https://www.educalcool.qc.ca/wp-content/uploads/2021/03/Alcool-et-sommeil.pdf

·         https://www.educalcool.qc.ca/faits-et-effets/alcool-et-sante/guide-sur-lalcool-et-le-sommeil/

·         https://www.france-assos-sante.org/2021/01/20/idees-recues-sommeil-alcool/

·         https://www.addictionsuisse.ch/actualites/article/lalcool-ennemi-du-sommeil-pourquoi-il-nous-empeche-de-dormir/

·         https://reseau-morphee.fr/ladolescent/cannabis-alcool-tabac-et-sommeil

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.