Santé

Attention aux ustensiles de cuisine toxiques

poêle_téflon_toxique

Manger sainement, c’est bien, mais cuisiner sainement est tout aussi important ! Vous ne le saviez peut-être pas mais votre cuisine regorge sûrement d’ustensiles ou d’appareils très toxiques pour votre santé. En effet, au même titre qu’une alimentation saine et équilibrée, il convient de cuisiner avec les ustensiles appropriés faute de quoi toute votre nourriture saine sera imprégnée de toxines et d’agents cancérigènes et pourra même vous faire grossir.

Voici 4 choses à ne surtout pas avoir dans votre cuisine : 

1. Le micro-onde

La dernière fois, je regardais une émission culinaire avec un grand chef qui préparait un plat gastronomique. Puis arriva le moment où il enveloppa son produit dans un film plastique pour le faire cuire au micro-onde… ! Sur le moment je me dis que c’était une caméra cachée. Et bien non ! C’était incroyable mais ce chef cuisait son produit de la sorte. Comment peut-on être un chef (qui passe à la TV en plus) et osez autant détériorer à la fois un mode de cuisson mais aussi la santé ? Il y a des fois des choses que je ne comprendrai jamais…

Il faut savoir qu’avec le micro-onde, vous cuisez vos aliments avec des ondes électro-magnétiques. Les technologies employant des micro-ondes peuvent s’avérer dangereuses lorsqu’elles dépassent une certaine puissance. C’est d’ailleurs pour cela que les techniciens télécoms qui interviennent sur les antennes GSM ne s’en approchent que lorsqu’elles sont désactivées. C’est aussi pour cela qu’un four à micro-ondes ne doit pas laisser sortir les ondes (puissance maxi émise à l’extérieur du four : 5 MW). Rien que cela, moi ça me fait peur.  Si ça ne vous suffit pas, je vais maintenant vous expliquer, en 5 points, pourquoi vous devez jeter votre micro-onde à la poubelle :

– le rayonnement des ondes et les vibrations moléculaires qui créent la chaleur dans les aliments provoquent des changements non naturels dans la structure moléculaire des aliments. Ce qui créer en conséquence des composés radiolytiques dont certaines études ont démontrés qu’ils affectaient le système immunitaire, le système digestif et la composition sanguine. 

– le rayonnement des ondes peut provoquer des tumeurs. Certaines ondes électromagnétiques dont celles du micro-onde sont cancérigènes (d’où le débat sur les ondes du téléphone aussi…)

– le rayonnement détériorent les qualités nutritives des aliments. Des études ont démontrés qu’en cuisant des aliments au micro-onde, on trouve moins de vitamines B,C,E ainsi que moins de minéraux essentiels. Mais aussi une détérioration des protéines et une perte de composés photochimiques (les composés des végétaux ultra-protecteurs de la santé) et d’enzymes vitales.

– le rayonnement dénature le goût des aliments. Sincèrement, trouvez-vous que cuire ou chauffer au micro-onde donne un bon goût à votre nourriture ? Mettez un bout de pain à chauffer et 2 minutes après il sera dur comme du carton et aura un goût immonde.

– chauffer ou cuire au micro-onde peut vous faire grossir. Par exemple, lorsque vous cuisez un plat préparé dont le contenant est un plastique autorisé à aller au micro-onde, vous mettez sérieusement en danger votre santé et votre ligne. Les dangers des plastiques ou emballages alimentaires vont vous êtres expliqués d’ici quelques lignes. Je ne vais donc pas m’y attarder maintenant. En revanche, simplement pour vous dire que chauffer un plastique libère entre autre, des xénoestrogènes (oestrogènes synthétiques) qui entraînent une prise de poids au niveau du ventre et une prise de masse graisseuse au niveau des bras, de la taille, des hanches et des fesses.

Les solutions au micro-onde ?

Si vous voulez réchauffer un plat déjà préparé, utilisez une casserole ou une poêle avec un filet d’eau et réchauffez à feux doux. Idem pour faire chauffer l’eau de votre thé ou café : faites bouillir votre eau dans une casserole. Pour cuire, vous avez le choix : four, poêle, casserole, marmite ou encore cuiseur vapeur.

2. Tous les ustensiles en Téflon (poêles, casseroles etc.)

Le Téflon ou encore appelé PTFE (polytétrafluoroéthylène) est un revêtement anti-adhésif utilisé principalement sur des poêles et qui est très nuisible pour votre santé. Savez-vous que pour sa première application, le PTFE fut utilisé par l’armée américaine pendant la Seconde Guerre mondiale dans le cadre du projet Manhattan, destiné à mettre au point la bombe atomique ? Effrayant non ? Le Téflon est très toxique car il émet des gaz toxiques dès 250 degrés Celsius (température atteinte dès 3 minutes de cuisson). De plus, le Téflon contient du PFOA (acide perfluorooctanoïque d’ammonium). Cette « colle » qui fait tenir le Téflon a été reconnue comme cancérigène pour l’animal. Il passe la barrière placentaire chez la femme enceinte et provoque des maladies congénitales, des troubles des systèmes immunitaires et digestifs. Imaginez-vous en train de cuire une bonne poêlée de légumes dans une poêle en Téflon et qui s’imprègnent de tas d’agents toxiques. Ou pire lorsque le Téflon commence à se décoller lorsque vous rayez votre poêle et qui se mélange à vos légumes? Je suis sûr que vous changerez vite de matériau !

Les solutions au Téflon ?

– La fonte naturelle. Certes, c’est assez cher mais comme je dit toujours, investir dans sa santé est le meilleur investissement qui soit ! Les ustensiles en fonte sont dénudés de tout produit toxique : aucun vernis, pas de PTFE, PFOA, email etc. Et vous avez le choix d’acheter ce que bon vous semble : marmites, cocottes, poêle, wok, casserole etc. Il ne vous restera ensuite plus qu’à vous habituer à un nouvel usage de cuisson, car la fonte nécessite une température de cuisson augmentée graduellement au risque de voir les aliments attacher…

Attention ! il existe plusieurs types de fonte. Il ne faut absolument pas acheter de la fonte émaillée, de la fonte aluminium (avec un revêtement), celle avec des PTFE, ou de la pierre volcanique. Choisissez uniquement de la fonte naturelle. Demandez conseil à un vendeur.

L’inox (acier inoxydable). Moins cher que la fonte, les ustensiles en inox sont une autre option pour votre santé.

La céramique. Là aussi il faut faire attention. Choisissez des revêtement à base DE céramique en non EN céramique. Ces derniers contiennent la plupart du temps un fond avec du vernis ou de l’aluminium qui sont toxiques et vont contaminer vos aliments.

Les plats en terre cuite.

Pour finir, les ustensiles en fer, nickel, cuivre ou en étain serait des métaux toxiques pour l’organisme à une certaine dose. Il serait donc à éviter.

3. Toutes les matières plastiques (bouteilles en plastique pour vos boissons, ustensiles type louche ou cuillère, film plastique alimentaire pour envelopper vos aliments, boîtes de rangement pour conserver vos céréales, biscuits ou autres, tout type d’emballage alimentaire etc.)

Ces contenant contiennent des tas de perturbateurs endocriniens, d’agents cancérigènes, des dioxines, des phtalates etc. qui sont tous extrêmement nuisible pour votre santé. Le pire, c’est lorsque les plastiques sont chauffés ! Laissez une bouteille en plastique avec de l’eau au soleil en plein été et vous êtes sûr que votre eau sera du véritable poison. Ou encore lorsque vous cuisinez : ne vous êtes-vous jamais rendu(e) compte que lorsque vous utilisez, par exemple, une spatule en plastique pour remuer votre préparation dans la poêle, le bout de cette dernière « fond » au fil du temps ? Ce sont à chaque fois de vrais agents toxiques que vous libérez dans votre nourriture….

Pour cela, vérifiez le code de recyclage qui est sous le contenant. Il existe 7 codes pour les plastiques. Je vais vous donner 3 exemples mais considérez que les 7 codes, donc le plastique en général, sont fortement à éviter.

– Code 1 (PET) : souvent utilisé pour les bouteilles de boissons gazeuses, d’huile de cuisine etc. Une étude italienne récente a conclu que le taux de DEHP (un phthalate, disruptif endocrinien probablement cancérigène pour l’homme dans l’eau) augmentait après 9 mois de stockage dans une bouteille en PET.

– Code 3 (PVC). Le PVC est le 3ème plastique utilisé dans le monde. Ce plastique rejette des dioxines, des substances cancérigènes et des disruptifs hormonaux. En contact avec de la nourriture chaude et/ou grasse, le PVC peut aussi laisser filtrer des produits chimiques comme les adipates ou les phthalates, dont on a vu qu’ils provoquaient sur les souris de laboratoire des malformations de naissance, et des dégâts sur le foie, les reins, les poumons et le système reproductif. Malheureusement, les emballages en PVC sont utilisés dans la plupart des supermarchés et des épiceries pour emballer le fromage et la viande.

– Code 7 (PC). Il contient du bisphénol A qui est non seulement un cancérigène mais aussi un produit chimique œstrogénique et un disruptif hormonal chez les animaux de laboratoire, ce qui veut dire qu’il peut interférer avec la manière dont les hormones guident le développement fœtal.Plusieurs études ont démontré que le bisphénol A présent dans le plastique pouvait s’exfiltrer s’il était chauffé ou exposé a des solutions acides ou après une utilisation prolongée.

Le cas du silicone (moules à gâteau, spatules etc.) :

Il semblerait que les moules dont les conditions d’utilisation précisent l’aptitude pour des températures allant jusqu’à 260°C ou 280°C sont en majorité conformes, alors que ceux résistant jusqu’à 230°C ou 240°C seulement sont non conformes dans la plupart des cas. Pour ma part, je n’utilise pas de silicone car suis persuadé que c’est mauvais pour la santé. Mieux vaut cuire sa quiche ou son gâteau au four dans un plat en fonte naturelle ou même en verre épais.

Les solutions au plastique ? 

Le verre. Pour ma part, j’ai dans mon frigo une bouteille en verre pour avoir de l’eau fraîche. Je mets également tous mes aliments (lentilles, haricots, noix, quinoa, riz complet etc.) dans des bocaux en verre. Lorsque je me déplace ou que je vais faire mon sport, j’ai aussi une bouteille en verre. Mes encas dans la voiture (noix, amandes, cranberries et morceaux de chocolat noir) sont aussi dans un bocal en verre rangé dans le « tiroir » de ma voiture. Certes c’est plus lourd mais au moins c’est sain.

– En ce qui concerne l’utilisation du film alimentaire, la solution réside dans l’utilisation de torchons propres comme au bon vieux temps. Enveloppez votre laitue, morceaux de pain ou recouvrez vos plats avec un simple torchon.

– En ce qui concerne l’utilisation de tupperware pour vos pic-nic, il existe désormais des produits sans bisphénol A et polycarbonate. Renseignez-vous bien sur les marques. Préférez aussi les objets en plastique opaques, car seuls les plastiques transparents peuvent contenir du BPA.

Enfin pour les ustensiles du type louche, grosse cuillère, spatule etc. utilisez ceux en bois ou en inox et non en plastique.

Une note d’espoir : c’est cette année (2014) que le BPA devrait commencer à être éliminé des pots en plastiques, films plastiques, canettes ou boîtes de conserve.

4. L’aluminium (papier aluminium pour envelopper vos aliments, ustensiles avec revêtement en aluminium, canettes de boissons etc)

Là aussi, toute forme d’aluminium est à bannir. Il est extrêmement toxique pour les reins, le système nerveux et il est associé à la maladie d’Alzheimer depuis les années 60, et récemment à la maladie de Parkinson. Le pire, c’est que l’on retrouve de l’alumine de partout: en colorant dans les confiseries, en anti-agglomérant dans le sel, en agent levant dans le pain, en conservateur dans les charcuteries et les plats préparés, dans les additifs et le lait infantile ! Mais aussi dans les cosmétiques et en tant qu’adjuvant dans certains médicaments et vaccins.

La solution à l’aluminium ?

Les torchons pour envelopper la nourriture et les objets en fonte naturelle, en inox, à base de céramique ou en terre cuite pour cuisiner.

5. Bonus autres

Un autre matériau à privilégier pour une planche à découper est le bois. Le bois d’olivier est cependant à recommander car naturellement antiseptique. Les planches à bois “bas de gamme” devrait être évitées car des résidus de nourriture et des bactéries resteraient imprégnées dans les micro fissures du bois même après un bon lavage.

J’espère qu’après avoir lu cet article vous ferez le nécessaire pour changer les ustensiles de votre cuisine. C’est tout aussi important que de bien s’alimenter.

Passez au niveau supérieur et découvrez comment améliorer votre santé et vitalité avec le programme Synergie Alimentaire.

13 réflexions au sujet de « Attention aux ustensiles de cuisine toxiques »

  1. Bonjour Synergie Alimentaire ,
    assez bon article ! bien que je ne sois pas entièrement d’accord avec tout ce que tu proclames . question : ustensiles à utiliser pour cuisiner , bec’ter ou conserver.
    Bon ! sûr c’est un post qui date déjà pas mal ; mais tant qu’il parait encore sur la trame , des gens lisent et sont tentés d’en retenir des ” attentions ” . Sinon il faut penser à le retirer !!…
    Sache pour ta gouverne que l'” inox ” en tant qu’ustensile pour cuisiner est hautement à proscrire car il dégage des particules très nocives comme des oxydes , compte tenu de sa composition en général ( chrome = pas bon , nickel = pas mieux ) ; pour le reste ce sont des additions pour la dureté et ductilité du produit comme le molybdène ou même du carbone . Mais le problème vient de la passivation du produit qui est sa protection anti-corrosion = réaction du Chrome et du Nickel avec le dioxygène faisant remonter en surface ce film protecteur qui : si il protège l’inox ( moins bien en milieu humide ) [ bref , trop long à expliquer ] ce film n’est vraiment pas bon pour la santé et le mieux est d’utiliser de la ” fonte d’acier nature ” qui : pour les gamelles , etc …, doivent être chauffées progressivement afin d’éviter le collage / brûlage des denrées à cuire . Pour les poêles en fonte utilisées uniquement pour les grillades , une combine réside en le non lavage à l’eau de la poêle mais juste un essuyage ( nettoyage ) avec un chiffon sec , laissant ainsi un film graisseux anti corrosion et anti adhésif évitant le collage des pièces à cuire ( téflon naturel ) , mais ne jamais y faire de déglaçage au vin ou eau pour récolter un jus ou faire une sauce dedans !!, risque de retirer ce film de l’ustensile , c’est un choix .
    La terre cuite est une très bonne option car parfaite pour la santé et les céramiques me semblent encore assez acceptables , en tout cas par rapport à l’inox .
    La planche à découper en bois dur j’en connais peu , voire pas ! franchement là c’est encore un choix car , soit ! il peut y avoir des dépôts si mal nettoyée mais les planches en plastique chargent les découpes en particules plastique , surtout si tu dois te servir d’une ” batte ou d’une feuille ” pour découper des pièces avec os ; et le bois ne transmet rien de grave . Sinon ensuite ben bien racler la planche avec par exemple la feuille à découper et au pire laver à l’eau ensuite . Faut pas flipper sur tout quand même !?; car en + la cuisson tue les p’tites bébêtes méchantes et les billots en bois des bouchers ou des cuisines de restaux ont servi et servent probablement encore , à moins que les normes d’hygiène aient foutu encore la merde ! comme pour les fonds d’os , de veau , fond blanc pour en extraire calcium et la moelle , interdit ! la gelée à base de feuille de gélatine et pieds de porc ou de veau , interdit ! maintenant c’est de la gelée lyophilisée et des fonds à base de glutamate pour rehausser le goût sans extrait d’os …, c’est sûr , c’est meilleurs !!?? même la déco sur grands plats torpilleurs à été interdite pour n’avoir plus que du décors sur assiette(s) bien plus rapide mais sans peu de valeur par rapport aux anciennes décorations qui m’ont values maintes fois d’être appelé à venir en salle pour me faire prendre en photo(s) avec le ou les plats , par les clients contents .
    Si j’avais le temps , je vous donnerais bien une recette perso d’Omelette Norvégienne pour clients de bon restau dont la meringue faite maison ( avec des vrais blancs d’œufs ) ou meringue ” du chief ” est : additionnée d’un lacet monté de jaune d’œuf sucré au bain-marie que l’on incorpore dans la meringue en faisant bien attention de pas la faire retomber , donc l’incorporation nickel se fait grâce
    à une large spatule que l’on utilise en tournant la meringue et en introduisant la spatule chargée de ce jaune d’œufs à peine cuit et coupant la meringue .
    Ce procédé n’est certes pas facile à réaliser et doit se faire au moins à 2 , mais on peut aussi verser doucement le lacet de jaune d’œufs sur la meringue et couper avec cette spatule en tournant la meringue et aussi la ( spatule coupe la meringue en formant des déplacements tournants pour mélanger blancs montés avec le jaune d’œufs )
    Y aller doucement mais surtout pas comme avec un fouet ou une fourchette , tourner coupant ,tourner coupant jusqu’à incorporation homogène du jaune avec les blancs .
    avec glaces vanille/chocolat/et café ou autres parfums , montée sur génoise mouillée d’Armagnac vous enrobez ces glaces et la génoise de cette meringue devenue jaune pale à l’aide d’une poche en tissus ou autre matière et une douille au fond de la poche remplie de cette crème meringue , des p’tits décors de meringue et vous passez l’Omelette au four très chaud le temps de bien la dorer . donc c’est assez rapide comme passage au four , et n’ayez crainte car ce plat de dessert est isolé par la génoise mouillée ( mais pas trop quand même hein ? comme un baba au rhum quoi ! ) et l’enrobage meringué )
    Vous la retirez du four si bien dorée et :
    Vous n’avez plus qu’à l’arroser d’une ” fine cognac ” bien chaude pour la flamber devant les convives se pourléchant les babines à l’avance d’y goûter . Non , c’est pas vrai ??…
    Bien sûr je fais les choses à l’envers mais tant pis ;
    Un bon ” bourguignon ” fait à l’ancienne avec tronçons de paleron ( viande en théorie à braiser …. mais super goût )
    bien saisis dans de la graisse de bœuf , ajouté d’une ” mirepoix ” que l’on dore à souhait , d’un jeté de farine de blé pour un vrai roux brun , d’un mouillage au bon vin de Bourgogne additionné juste d’un petit bol d’eau pour l’évaporation , agrémenté d’un sympa bouquet garni pour le + du goût , les quelques gousses d’ail violet à surtout ne pas oublier , les lardons fumés rapidement blanchis et égouttés que l’on incorporera à la sauce filtrée , gros sel de Guérande ou d’ailleurs / poivre fraichement moulu avec son moulin manuel attitré et cuire 4 heures à feu contrôlé moyen pour ne pas bouillir mais frémir de joie et de bon goût .
    Donc , filtrer cette sauce au chinois après que la mirepoix est sûre assez cuite pour obtenir une sauce bien lisse et y incorporer des champignons de Paris ou petits rosés des champs mais bien frais , que l’on aura fait cuire à part et doucement dans une petite casserole ” terre cuite ” comme pour le Bourguignon ” terre cuite aussi ” ; très léger en eau pour les champignons hein !? , un petit peu d’huile bonne ou la graisse utilisée pour le départ du Bourguignon et du citron non traité pour garder la blancheur des champipis . leur cuisson doit les laisser encore bien fermes . et on peut les escaloper ( c’est à dire , de les couper en forme d’escalope )
    Ah ! j’ai oublié de dire qu’avant de filtrer la sauce il est préférable de retirer les tronçons de viande ” Paleron ” de la gamelle et les réserver en attente à part dans un autre pot en faisant attention de ne rien laisser sur les morceaux et c’est à ce moment que l’on filtre la sauce avec le chinois .
    Ensuite on y remet la viande à cuire . Au total environ trois ( 3 ) heures mais à vérifier car cuite tendre mais pas en charpie . les champignons se rajoutent environ 5 à 10 minutes avant de servir avec leur jus de cuisson .
    On peut servir avec un peu de persil Italien plat car meilleur en goût et soit haché pas trop fin ou ciselé , en en parsemant les morceaux de viande après la sauce ou réserver sauce et persil ciselé en ravier et saucière à part .
    Servir de préférence avec une bonne purée de patates Bintch faite maison avec lait crème fraiche et un peu de beurre . une fois passée à la passoire à purée ( ustensile d’acier galvanisé muni d’une manivelle pour y faire passer les patates cuite à l’eau à travers le font troué . bien sûr bien souvent ces passoires à purée sont aussi en plastoc , mais bon ! une recommandation n’est pas automatiquement une obligation et chacun pête comme y veut .
    Votre purée passée encore chaude vous la mélangez avec un peu de lait bouillant additionné d’une noisette ou noix de beurre , crème fraiche pour ceux qui aiment mais cette purée doit vraiment avoir une consistance très homogène , c’est à dire pas coulante . mieux vaut rajouter du liquide car en retirer c’est beaucoup moins évident .
    Donc votre purée maison doit bien se tenir comme pour y faire des décors ” duchesse ” autour des anciens plats de viande(s) appelés ” des torpilleurs ” .
    Et le final d’un bon chef est d’agrémenter cette succulente purée maison d’une petite pincée de noix de muscade fraichement rappée .
    Attention car la noix de muscade à un parfum assez prononcé et est réputée pour être un afrodisiac naturel . hé hé !
    Alors bon appétit et bonne bourre .
    NB: En général les bons plats préparés à base de vin , le vin de dégustation doit-être le même que celui de la préparation du plat . Mais là encore ça n’est pas tout à fait relatif ! car si on aime plus un Médoc ou un grave de Bordeaux ou un Pisse dru autre que celui de la cuisson du plat …
    Chacun fait comme il aime .

    Donc je reprends dans le domaine premier .

    Pour les plastiques je rejoins ” Synergie Alimentaire ” pour quelque soit l’usage .
    Sinon , le verre allant au four est un bon compromis et les bocaux pour conserver sont bien meilleurs que les récipients en plastoc .
    Il est plus favorable de mettre légumes ou viandes diverses dans du papier d’emballage comme : les sacs couleur marron du rayon légumes d’un supermarché , quitte à ajouter une assiette dessous pour éviter par exemple l’écoulement du sang .
    Savoir que pas mal de légumes frais ou autres denrées alimentaires doivent se conserver dehors ou dans une pièce au frais ( légumier ) ou cave ; plutôt qu’au réfrigérateur , exemples : “œufs” / poireaux / “patates” / “carottes” /choux /” tomates” Concombres …, idem comme sur les étals quoi ! sauf bien sûr si ils ont subi une cuisson et surtout humide .
    Le frigidaire dénature le goût des tomates .
    Une salade verte flétrie se rajeunie trempée dans l’eau et le céleri rave coupé en tronçons évite de jaunir si préalablement est badigeonné avec jus de citron .
    Donc pour finir faites comme pour le mieux et bien sûr selon vos moyens car ce n’est certes pas toujours donné à tout le monde de pouvoir être muni du meilleur matériel composé dans les plus adaptés matériaux souvent très chers .
    Mais les bocaux en verre peuvent eux s’obtenir facilement tout comme les sac d’emballage rayon légumes de certaines grandes surfaces .
    Question micro-ondes perso j’aime pas du tout mais pourtant il m’arrive de m’en servir pour dégeler mon pain oublié de sortir la veille . AHH l’alzheimer qui guette huhuuu !!.
    Cuire ? Nan nan ! mais dégeler pour gagner du temps c’est quand même pas tous les jours et ce qu’il faut surtout observer c’est un temps d’attente fixé par des scientifiques d’au moins 3 minutes après la sortie de ce put… de four car il est vrai que c’est un genre de four pas du tout cool et donc je crois que je vais le foutre à, la déchetterie ainsi je penserai plus obligatoirement à sortir mon brich’ton la veille du congélo .
    Le wifi est une bonne merde aussi , donc relier l’ordi aux prises secteur en connexion câblée Ethernet avec les adaptateurs CPL 500 NETGEAR par exemple .
    Bon ben , j’arrête là maintenant car des heures pour taper vu que c’est pas ma meilleure technique à moi . En général avec deux doigts et des yeux qui finissent par me troubler la vue . Eh ! 70 balais passés et suis allé guincher dans une soirée rock and Jazzy avec bièrre à faire pisser plus qu’à mon ordinaire , mais bonne éclate tout d”même .
    J’ai voulu y mettre mon p’tit grain d’sel bien sûr sur ce bon vieux post mais j’en rajouterai pas et vous laisse à tous de faire comme vous avez l’envie . Maintenant je vais claper mon repas de midi alors qu’il est 10 H 30 du soir . Salut à tous .

  2. Merci pour votre message. Effectivement, je dois mettre à jour l’article comme beaucoup d’autres écrits à cette “époque”. Je n’avais pas le réflexe de citer mes sources à la fin comme je le fait maintenant depuis un moment. Les sources viendront donc dès que possible 🙂

  3. bonjour, merci pour ces conseils qui me semblent judicieux ! cependant ça serait bien de citer vos sources quand vous faites le lien entre micro-ondes et cancer ou autres maladie. Je me pose beaucoup de questions mais j’ai l’impression que les gens répètent sans savoir d’où vient ce qu’ils disent… merci

  4. Bonjour, plusieurs études démontrent la nocivité des micro-ondes sur le long terme (ex : Long-term exposure to microwave radiation provokes cancer growth: evidences from radars and mobile communication systems.https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21716201).
    Ces ondes ne sont pas si basses que ce que vous croyez. Il existe aussi des vidéos expérimentales avec des outils de mesure d’ondes qui montrent en direct la puissance des ondes des fours à micro-ondes. Ces doses sont bien trop hautes pour l’Homme.
    Chacun a le droit de penser ensuite ce qu’il lui plaît. Croire, ne pas croire ou ne pas vouloir accepter certains faits.

  5. Câlisse que c’est cave. J’ai pas pu me rendre plus loin que “tumeur”. LES MICRO-ONDES NE CAUSENT PAS DE TUMEURS. Ça a eté prouvé, ça prends des doses intenses, innaccessible par un citoyen moyen, pour avoir un effet vraiment néfaste. I guess que je ne devrais pas être surpris. Entre les gens qui croient aux pierres magiques de guérison et les gens qui croient que la terre est plate, faut bien quelqu’un qui croit que les fours micro-ondes sont un danger publique.

  6. Le joint orange des bocaux en verre est normalement du caoutchouc.Il semblerait que le caoutchouc ne soit pas nocif hormis s’il est traité. Je n’ai pas encore trouvé si ce joint orange l’est ou pas. Dans tous les cas ces bocaux en verre sont bien mieux que ceux en plastique. Le plastique (tuperwares) est nocif même s’il semblerait qu’ils aient changé leurs matériaux pour que les produits soient plus “clean”. Les utiliser de temps en temps pour conserver à température ambiante ne devrait pas poser de soucis. Par contre, il est déconseillé de les chauffer (même les tuperwares spécial “micro-onde”) ou de les exposer au soleil.

  7. Question : Les tuperwares ou bocaux en verre, le couvercle est souvent en plastique ou le joint orange pour les bocaux. Est ce nocif?

  8. en plus on evite de donner notre argent a des entreprises qui utilisent des produits toxique ‘(et polluent aussi +++)

  9. Certes toutes les précautions du monde ne nous épargnent pas la mort, mais peut-être la fatigue, les boutons, l’arthrose, les douleurs diverses, le malêtre, l’insomnie, la dépression, l’agressivité, les pertes de mémoire, l’eczéma, et autres diverses joyeusetés qui empoisonnent l’existence …
    J’ai envie de mourir en bonne santé ! comme disait Pierre Dac ;-))

  10. Tout ce qui est dit ne veut en aucun cas dire qu’en appliquant ces conseils, nous allons être immortels et que jamais aucune maladie nous ne arrivera. Cela sert simplement de prévention au même titre qu’une bonne alimentation. C’est mettre plus de chance de son côté…. Nous savons tous qu’il n’y a, malheureusement, pas de règles dans la vie… C’est à dire qu’on peut faire attention toute sa vie à ce que l’on mange et aux produits que l’on utilise mais tomber malade. Et inversement.

    En espérant que vous aurez compris le sens de mon message. Tous mes articles et conseils ne sont uniquement que des conseils préventifs.

    Bonne journée à vous.

  11. Patetique, pouquoi vouloir faire peur à tout le monde avec des beaux grand mots qui veulent rien dire…
    Le père de mon meilleur ami croyaient à ce genre de chose, pas de micro-ondes et tout… Et bien il est mort du cancer generalisé à 45 ans! ( histoire vrai!!! Pas une de ces fameuses étude)

    J’aimerais bien voir l’auteur de ce joli text me réecrire quand il aura 120 ans car il est probablement immortel maintenant!
    Pendant ce temps je vais continuer à faire tout mes “mauvaise” habitude, on verra qui vivera le plus en santé le plus longtemps!
    Bonne journée

    Sylvain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.