Conseils nutritionnelsSanté

Bienfaits des algues comestibles pour la santé

bienfaits des algues comestibles sur la santé - synergie alimentaire

Elles ne payent pas de mine mais les algues sont pourtant une source exceptionnelle de bons nutriments pour votre organisme. Peu caloriques, les algues sont riches en acides aminés essentiels, en oligo-éléments et en vitamines.

On classe habituellement les algues comestibles par leur couleur: vertes, brunes et rouges. Elles sont utilisées sous plusieurs formes: séchées, comme le nori (présent dans les makis), le wakamé ou encore le kombu, utilisés dans la soupe miso. Aussi, éventuellement fraîches (généralement consommées en salade).

Les plus courantes dans le commerce sont la laitue de mer, les cheveux de mer, la dulse (rhodyménie palmé ou petit goémon), la mousse d’Irlande (ou carragheen, dont on tire la carragénine), le haricot ou spaghetti de mer, la nori (ou porphyre, utilisée pour les sushis), le wakame, l’hijiki, le varech et les laminaires.

Propriétés et vertus des algues :

– Les algues sont riches en oméga-3 et contribuent à lutter contre le cancer, les maladies cardiaques et à maintenir une bonne santé en général.

– Les algues sont trois à cinq fois plus riches en calcium que le lait.

– Les algues contiennent trois à quatre fois plus de fer que les épinards.

– Les algues contiennent de l’iode qui est indispensable au bon fonctionnement général de l’organisme et à celui de la thyroïde en particulier.

– Elles sont une source importante de magnésium, de vitamines A, B1, B2, B3, B6, B12, C, E et K et de fibres (76% pour certaines algues)

– Elles sont une source privilégiée d’antioxydants qui ont la propriété de bloquer les radicaux libres et de s’opposer à l’oxydation des nos cellules.

Conseils :

Consommer des algues régulièrement, en alternant les variétés disponibles sur le marché, sera excellent pour votre santé.

Cependant, attention de ne pas consommer plus de 3g d’algues sèches par jour sous peine d’avoir un dérèglement hormonal dû à trop d’iode dans votre organisme. Il est ainsi recommandé aux personnes consommant des algues de façon régulière de choisir celles contenant le moins d’iode, par exemple la laitue de mer, le porphyre (nori japonais) ou la dulse. Une ou deux feuilles de nori (équivalant à 8 à 15 sushis) suffisent pour combler les besoins quotidiens en iode.

Enfin, Il faut se cantonner aux algues autorisées à la vente car elles ont aussi une fâcheuse tendance à concentrer des minéraux plus ou moins toxiques : arsenic, cadmium, mercure..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.