Santé

Le régime méditerranéen, l’allié de notre microbiote

Des milliards de bonnes bactéries peuplent notre système digestif et forment une communauté appelée microbiote intestinal ou flore intestinale. Ces bactéries jouent un rôle important pour notre santé, notamment en aidant à métaboliser les aliments et en renforçant notre système immunitaire.

Pour aider ces bonnes bactéries intestinales à se développer, de nouvelles recherches soulignent les bienfaits du régime de type méditerranéen, riche en fruits et légumes, céréales, les légumineuses, noix et poisson.

Le régime méditerranéen favorise la bonne santé du microbiote

En effet, des chercheurs du Centre médical universitaire de Groningue, aux Pays-Bas ont étudié le lien entre les habitudes alimentaires et le microbiote intestinal lors d’une étude portant sur plus de 1 400 participants. Ces derniers ont alors découvert qu’un régime de type méditerranéen avait tendance à favoriser le microbiote intestinal et serait anti-inflammatoire.

En outre les chercheurs ont souligné le fait qu’un régime alimentaire sain permettrait de prévenir les maladies intestinales, notamment les maladies inflammatoires de l’intestin (MII), comme le souligne Laura Bolte, chercheur principal de l’étude et diététicienne : “Relier l’alimentation au microbiote intestinal nous donne plus de détails sur la relation entre l’alimentation et les maladies intestinales”. Ces résultats indiquent que le régime alimentaire est susceptible de devenir une ligne de traitement ou de gestion des maladies de l’intestin importante et sérieuse – en modulant le microbiome de l’intestin”.

Le régime méditerranéen aurait des vertus anti-inflammatoire

  • Méthodologie de l’étude :

Quatre groupes de participants ont pris part à l’étude de Bolte, dont des membres de la population générale et des patients atteints de la maladie de Crohn, de la colite ulcéreuse (CU) et du syndrome du côlon irritable (SCI).

Afin d’identifier les liens potentiels entre l’alimentation, le microbiote intestinal et l’inflammation intestinale, les patients ont rempli un questionnaire sur la fréquence alimentaire et ont prélevé un échantillon de leurs selles.

  • Résultat de l’étude :

Les chercheurs ont établi de nombreux liens entre les habitudes alimentaires des participants, leur microbiote intestinal et les marqueurs inflammatoires au niveau intestinal.

Ainsi, chez les patients suivant un régime de type méditerranéen les chercheurs ont remarqué davantage de bonnes bactéries et de faibles niveaux de marqueurs inflammatoires dans les selles.

En comparaison, ceux ayant pour habitude de consommer régulièrement de la viande, des sucres raffinés avaient une flore intestinale plus pauvre et à des niveaux plus élevés de marqueurs inflammatoires.

  • L’analyse des chercheurs :

“Nous savons depuis un certain temps que lorsque l’on examine la situation au niveau national, les populations qui consomment moins de viande rouge et qui ont un régime alimentaire riche en fibres ont une incidence plus faible de maladies inflammatoires de l’intestin, y compris la maladie de Crohn et les colites”, a déclaré le Dr. Arun Swaminath, directeur du programme des maladies inflammatoires de l’intestin à l’hôpital Lenox Hill de New York.

“Jusqu’à présent nous ne comprenions pas vraiment le lien entre le régime alimentaire et les marqueurs inflammatoires. Cette étude renforce un ensemble croissant de données démontrant qu’avoir un intestin sain et identifier le bon mélange de bactéries nécessaires à la santé peut être la clé pour lutter contre de nombreuses maladies chroniques”, a-t-elle ajouté.

Davantage de recherches sont nécessaires

Cette étude s’ajoute à un vaste ensemble de recherches qui suggèrent que les régimes de type méditerranéen et globalement les régimes riches en fruits et légumes sont bénéfiques pour la santé. Outre les bienfaits cardiovasculaires et la réduction du risque de cancer, certaines recherches ont établi un lien entre les habitudes alimentaires riches en végétaux et la diminution des des maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI).

Cependant, pour en savoir plus sur la relation potentielle entre l’alimentation, le microbiote intestinal et la santé intestinale, il faut poursuivre les recherches. En particulier, des essais cliniques seront nécessaires pour tester les liens qui ont été identifiés dans cette étude transversale.

Cet article a été rédigé par Alexandre Martin, gérant de Verena Vegetal, une nouvelle boutique en ligne de compléments alimentaires bio et naturels fabriqués en France. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.